Comparer les biens

Immobilier : 4 questions à se poser avant d’acheter

Immobilier : 4 questions à se poser avant d’acheter

L’achat d’un bien immobilier, et tout particulièrement lorsqu’il s’agit du premier, n’est pas un acte anodin. Il constitue d’ailleurs, pour certains, le projet d’une vie ! Cette étape importante a donc son lot d’espoirs, de rêves, mais aussi de stress, de doutes et de désillusions.

Lorsque l’on a eu un coup de cœur pour un bien immobilier, à l’heure de la seconde visite on se pose toujours une multitude de questions, comment être sûr d’examiner tous les éléments essentiels pour bien acheter ? Swixim international dresse ici la liste des points déterminants qui permettront aux acheteurs de disposer de toutes les informations relatives à leur futur bien immobilier, et d’écarter, dans la mesure du possible, les mauvaises surprises.

1. L’environnement du bien immobilier convient-il ?

La visite est l’occasion de poser à l’agent immobilier toutes les questions qui permettront de s’assurer que l’environnement du bien réponde bien à toutes les exigences et aux besoins de la famille :

  • Les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) ou moyens de garde (crèche, garderie…) se situent-ils à proximité ou sont-ils facilement accessibles ?
  • Le quartier est-il convenablement desservi par les transports en commun ?
  • Peut-on stationner aisément dans la rue ?
  • À quelle distance se trouvent les commerces ?

Sur ces différents points, l’agent immobilier devrait être à même d’apporter toutes les précisions nécessaires (et bien souvent de façon plus neutre et transparente que le vendeur…), ou de se renseigner si besoin est auprès de la mairie concernée.

Autres éléments à ne pas négliger : les nuisances sonores, l’ensoleillement, la distance domicile – travail, mais aussi domicile-activités de loisirs… Il peut donc être pertinent de visiter le bien convoité à des horaires différents, et notamment en soirée, pour mieux se rendre compte de l’impact de cet environnement au quotidien.

2. Qu’en est-il du terrain de votre bien immobilier ?

Les extérieurs du bien ont également toute leur importance, d’autant plus s’il s’agit d’une maison particulière :

  • Les dimensions et l’état général du terrain conviennent-ils ?
  • Celui-ci sera-t-il facile à entretenir, ou suffisant pour satisfaire les envies de la famille (piscine, etc.) ?
  • Correspond-il à son mode de vie ?

Par ailleurs, l’étude du diagnosticERP (Etat des Risques et Pollutions) apporte nombre de précisions quant à la situation du terrain : zone inondable, zone à risque sismique, proximité d’une usine de type AZF etc.

Si le bien convoité se situe au voisinage d’une parcelle vierge, il est possible de se renseigner quant à de futurs projets immobiliers. Sur ce point, une consultation du plan d’urbanisme en mairie permet de lever d’éventuels doutes, mais il ne faut pas hésiter également à évoquer ce sujet avec l’agent immobilier, qui, en tant qu’expert du secteur, pourrait répondre aux éventuelles interrogations.

L’absence de vis-à-vis est bien évidemment un critère déterminant et positif, et ce, que l’on achète un appartement ou une maison ! Cependant, il est important de souligner qu’un agent immobilier sera toujours à même, le cas échéant, de proposer des solutions adaptées : installation de brise-vue, plantation de haie de bambous, voire négociation du prix de vente en fonction des travaux éventuels à effectuer.

Dans quel état se trouve précisément le bien immobilier ?

Après avoir examiné attentivement l’environnement et les extérieurs, il est bien évidemment indispensable d’avoir une parfaite connaissance de l’état du bien convoité. Pour cela, il ne faut pas hésiter à observer ce dernier sous toutes ses coutures, mais aussi à demander à l’agent immobilier toutes les précisions nécessaires, notamment :

  • Son année de construction. Suivant celle-ci, ne pas hésiter à vérifier auprès de l’agent immobilier la présence éventuelle de plomb et/ou d’amiante.
  • L’installation électrique : de quand date-t-elle ? est-elle aux normes ? Dans ce cadre, il est important de vérifier l’état du tableau électrique et de bien étudier le diagnostic électrique, qui mentionnera les éventuels travaux à prévoir.
  • L’isolation, le chauffage, voire le gaz : quel est le type de chauffage utilisé ? De quand date la chaudière ? Est-elle bien entretenue ? Sur ce point également, les diagnostics réglementaires et notamment la performance énergétique du logement sont de bons indicateurs.
  • La ventilation : s’agit-il d’une ventilation naturelle ou mécanique ? Les bouches d’extraction d’air fonctionnent-elles correctement ?
  • Les huisseries : y a-t-il un double vitrage ? Qu’en est-il de leur étanchéité ?
  • Les revêtements de sol : quelle est leur qualité ? Sont-ils adaptés à la pièce dans laquelle ils se trouvent (exemple des pièces humides) ?
  • Les équipements : lors de la visite, il ne faut pas hésiter à tester directement les différents équipements (chasse d’eau, robinets, douche, volets etc.), pour s’assurer de leur bon fonctionnement.
  • S’il y a lieu, l’accessibilité du garage pour le véhicule familial…

Les questions plus spécifiques, pour une maison individuelle :

  • L’aspect extérieur : de quand date le dernier ravalement ? Distingue-t-on des fissures ou des détériorations sur les façades ?
  • L’état de la toiture : en cas de doute, on peut solliciter, via l’agent immobilier, l’avis d’un couvreur, qui sera à même de conseiller sur (et de deviser) d’éventuels travaux à effectuer.
  • L’assainissement, collectif ou non collectif : le bien est-il raccordé au réseau ou dispose-t-il d’une fosse septique ? est-ce aux normes ?

Les questions plus spécifiques, pour un appartement :

L’état général de l’immeuble : de quand date le dernier ravalement (ou est-il prévu prochainement) ? Les parties communes (hall d’entrée, cage d’escalier, etc.) sont-elles convenablement entretenues ? L’immeuble dispose-t-il d’un ascenseur ? Ou, si ce n’est pas le cas, son installation est-elle prévue dans les années à venir ? Pour cela, il est indispensable de consulter le carnet d’entretien de l’immeuble, qui complètera les informations communiquées directement par le vendeur.

Quels sont les coûts à prévoir pour votre bien immobilier ?

À l’heure du choix, il est également primordial d’avoir parfaitement conscience des coûts annuels qu’engendrera l’achat de la maison ou de l’appartement de ses rêves… A cette fin, différents éléments, tels que le montant de la taxe foncière, mais aussi celui des factures d’énergie et d’eau, sont à prendre en compte.

Par ailleurs, lors de l’achat d’un appartement, l’état de la copropriété aura un impact non négligeable sur les finances de l’acheteur. La loi Alur impose donc de remettre à l’acheteur, de façon générale en annexe du compromis de vente, différents documents, tels que : le règlement de copropriété, les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années, le carnet d’entretien de l’immeuble établi par le syndic (sur lequel on peut notamment retrouver les dates auxquelles sont planifiés certains travaux tels que le ravalement des façades, le remplacement de la chaudière, l’installation ou le remplacement de l’ascenseur…), etc. Ainsi, pour « bien acheter », la solution réside-t-elle peut-être tout simplement dans le fait de savoir s’appuyer sur l’expertise de son agent immobilier, qui, par sa parfaite connaissance du secteur et du bien, mais aussi grâce à son réseau (mairie, professionnels du bâtiment, etc.), saura dissiper les interrogations et doutes des acheteurs, afin que leur projet de vie puisse se concrétiser rapidement et sans fausse note.

Source : femmeactuelle.fr

Anciens articles

Crédit immobilier : comment bien le négocier ?

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont très bas, mais avec la baisse du nombre...

Continuer la lecture

Acheter un appartement en couple : Voici ce qu’il faut savoir !

Vous êtes un jeune couple et vous souhaitez acheter un appart ? Plusieurs options s’offrent à...

Continuer la lecture

Les stations de métro les plus rentables pour acheter un appartement à Paris

D’une station de métro à l’autre, la rentabilité d’un investissement immobilier à Paris...

Continuer la lecture

Rejoindre la discussion