Comparer les biens

Immobilier : comment vendre vite et bien

Immobilier : comment vendre vite et bien

Les transactions immobilières battent leur plein, bien aidées par des taux d’intérêts encore très bas. Favorable aux acquéreurs, la période l’est aussi aux vendeurs. Quelques règles s’imposent néanmoins pour vendre vite et bien son logement.

Estimation du bien, diagnostics obligatoires, vendre seul ou via une agence.

Déterminer le juste prix de son bien immobilier

Consultez avant tout les annonces de vente de logements proches du vôtre. Menez votre enquête sur les sites des réseaux d’agences immobilières, les portails spécialisés et les sites dédiés aux petites annonces entre particuliers. Vous pouvez aussi accéder gratuitement, via votre espace particulier du site Impots.gouv.fr à la base de données Patrim Usagers mise à disposition du public par l’administration fiscale pour la France entière (excepté l’Alsace-Moselle et Mayotte) qui indique à quel prix ont été faites les dernières transactions dans votre secteur. Enfin, la chambre des notaires de Paris met en accès libre sur son site sa « carte des prix » de vente au m² pour toute l’Ile-de-France (départements 75, 77, 78, 91, 92, 93, 95 et 95).

Vendre son bien immobilier seul ou via une agence ?

Recourir à un professionnel de l’immobilier est toujours pertinent. Contactez les agents immobiliers et les études notariales de votre ville pour bénéficier gratuitement et sans engagement d’une estimation précise de votre bien.

Quartier, exposition, étage, standing, proximité des commerces et transports, carte scolaire, étiquette énergie, tous ces critères influencent directement le prix. En multipliant ces estimations sans frais, vous cernerez vite le prix de mise en vente réaliste. Demandez leur des exemples concrets de transactions récentes dans votre quartier, avec le prix de vente initial, le prix final payé et le délai de vente. Libre à vous de leur confier ensuite la vente, sachant que leur commission varie de 3 à 5% pour une agence virtuelleen ligne (mandataire immobilier) à 5 ou 7% pour une agence classique ou un négociateur de notaire (dont les honoraires sont désormais libres).

En signant un mandat simple, vous restez libre de vendre aussi par vous-même ou de confier la vente à d’autres pros (agence, notaire). A l’opposé, avec un mandat exclusif, seul l’agent est habilité à la vente. Ce mandat est toujours limité dans le temps (3 mois reconductibles) et donne de bons résultats : quand une vente sur huit est conclue grâce à un mandat simple, elle l’est dans plus d’un cas sur trois avec un mandat exclusif.

Pour mieux vendre, soigner la déco et rafraîchir l’ambiance de son bien immobilier

On finit par ne plus voir les petits défauts de son intérieur qui sauteront pourtant aux yeux des acquéreurs potentiels. Commencez par redonner à chaque pièce sa fonction originelle : fini la chambre transformée en buanderie ou le garage en grenier dans lequel il est impossible de rentrer une voiture. Penchez vous ensuite sur la décoration, en écartant les objets qui personnalisent trop vos pièces (photos, tableaux, sculptures, objets de culte, etc.). N’oubliez pas le jardin, en arrachant les végétaux morts et jetant les jardinières abîmées, etc. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel du Home Staging.

Popularisé par les émissions de télé (Stéphane Plaza, D&Co, etc.), cette prestation permet d’optimiser l’espace, la luminosité et les volumes tout en recourant à des techniques peu coûteuses telles que repeindre un carrelage trop daté, lasurer une cuisine trop rustique, etc. Seuls les travaux indispensables (remplacement d’une moquette vraiment usagée, pose d’un papier peint sur un mur trop nu) seront préconisés. Le coût d’un Home Staging représente de 0,5 à 5% du prix de vente selon l’ampleur du chantier et le délai de vente des biens ainsi rafraîchis et allégés est bien plus court que la moyenne nationale.

Diagnostics obligatoires pour vendre un bien immobilier

Avant même de pouvoir mettre en vente votre logement, vous devez faire établir les diagnostics techniques obligatoires de votre bien (amiante, plomb, termites, électricité, mérule, radon…). En effet, la loi oblige à faire figurer sur les petites annonces de ventes immobilières la classe énergétique du logement. Cette étiquette est le résultat du diagnostic de performance énergétique (DPE) qui mesure la consommation annuelle en kWh/m²/an. Le DPE classe les logements en 7 catégories, de la plus économique (classe A, verte) à la plus énergivore (classe G, rouge). Le coût des diagnostiques est fonction de la taille du logement, comptez de 400 à 800 € pour un forfait de 7 diagnostics. (source : répertoire national des diagnostiqueurs approuvés)

À savoir

68% des transactions immobilières sont conclues grâce à une agence immobilière, contre 19% entre particuliers et 13% via les notaires, amis, famille.

77% des logements confiés à la vente en mandat exclusif se vendent en 3 mois contre 55% seulement des biens vendus en mandats simples.

Source : Femmeactuelle.fr

Anciens articles

Quel placement immobilier selon votre âge ?

À chaque âge son lot de projets. Et avoir un logement en est un de taille, qu'il s'agisse de...

Continuer la lecture

Assurance emprunteur : les règles d’or pour obtenir un meilleur taux

Le taux de l’assurance de prêt varie selon votre profil d’emprunteur, le montant et la durée...

Continuer la lecture

6 astuces pour obtenir le meilleur taux pour votre crédit immobilier

La recherche du crédit immobilier est une étape clé pour votre projet immobilier. Il va falloir...

Continuer la lecture

Rejoindre la discussion