Comparer les biens

Immobilier de luxe : quel est l’impact des émeutes parisiennes ?

Immobilier de luxe : quel est l’impact des émeutes parisiennes ?

Face au déferlement des casseurs sur les plus belles avenues parisiennes, les observateurs étrangers sont médusés. De quoi donner un coup de frein à la dynamique de l’immobilier de luxe ?

« Paris sera toujours Paris », s’exclame Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco. Un message pour rassurer les acquéreurs potentiels d’immobilier de prestige ? Il est certes un peu tôt pour se prononcer sur un impact éventuel des émeutes et pillages de ces dernières semaines, mais il est évident que l’impact sur l’immobilier de luxe ne peut pas être positif.

La presse étrangère s’en est donnée à coeur joie. Au-delà du mouvement des gilets jaunes, les images de voitures en feu et vitrines brisées ont tourné en boucle sur Fox news et CNN pour ne citer que les plus connues…

Des prix fermes

« En dépit d’un volume des ventes qui pourrait être affecté, les prix, eux, ne baisseront pas.  Les prix de l’immobilier parisien n’ont cessé de grimper au cours des dernières années même lors de crises bien plus graves », affirme Laurent Demeure. « Nous pouvons néanmoins nous attendre à une très légère baisse du nombre de transactions immobilières pour le premier trimestre 2019 », estime-t-il.

Pour Charles-Marie Jottras, président de Daniel Féau, la bonne dynamique sur le segment du luxe n’est pas affectée. « Nous terminons un mois de novembre à plus 35 % par rapport à 2017, année qui avait elle-même été en progression, explique-t-il. Et cette tendance positive ne devrait pas être entachée par les récents événements. Un client asiatique s’est encore positionné la semaine dernière sur un bien à 20 millions d’euros, confie-t-il. Un ou deux acquéreurs ont renoncé, mais ils se comptent sur les doigts d’une main alors que des dizaines d’autres ont concrétisé leurs transactions ».

Paris, une valeur sûre

Pour Laurent Demeure, les « gilets jaunes » ne modifient en rien la perception de la France et des Français par ses clients. « L’investissement immobilier parisien est très certainement le plus sécurisant. Acquérir un bien à Paris, quelle qu’en soit sa typologie ou sa géographie, reste un placement sans risque. La situation que nous vivons aujourd’hui n’est aucunement comparable aux vagues d’attentats qui ont meurtri la France  ! », assure-t-il.

La stabilité fiscale fondamentale

Ce qui serait en revanche très préjudiciable à l’activité immobilière de prestige serait « une volte-face sur des éléments symboliques très importants pour les investisseurs et le retour des Français dans l’hexagone tel que le rétablissement de l’ISF dans sa version précédente ou encore une réforme de la flat tax », souligne Charles-Marie Jottras.

Le président de Féau révèle que depuis 18 mois, il n’enregistre plus de mandats de la part de Français cédant leur résidence principale pour  s’expatrier . « Ce n’était pas arrivé depuis plus de 35 ans ! », constate-t-il. Et  certains exilés, notamment en Grande-Bretagne , attendent des confirmations sur un retour de la stabilité fiscale pour rentrer en France…

Source : Lesechos.fr

Anciens articles

Immobilier : les 10 étapes clés pour devenir propriétaire

C’est décidé ? Vous souhaitez devenir propriétaire de votre résidence principale ? Voici les...

Continuer la lecture

Achat d’un bien immobilier : les 7 erreurs à éviter

Ça y est, vous êtes enfin décidé à devenir propriétaire ! Pour une acquisition immobilière...

Continuer la lecture

Comment acheter un appartement quand on est jeune ?

Acheter, acheter, acheter, vous n’avez plus que ce mot à la bouche. Pourtant, un premier...

Continuer la lecture

Rejoindre la discussion