Investir dans l’immobilier neuf ou ancien ?

Immobilier neuf ou ancien ? Un débat où nombre de personnes sont partagées. Bien évidemment, l’un comme l’autre possède des qualités et des défauts. La décision finale ne sera donc pas la même pour tout le monde car chaque personne à des critères prioritaires différents. De plus, il existe de nombreux paramètres à prendre en compte afin de trouver le logement le plus adapté à sa situation personnelle. Il sera donc impossible de trancher catégoriquement entre les deux. En revanche nous pouvons voir les critères sur lesquels l’un est le plus avantagé sur l’autre.

Les avantages à investir dans l’immobilier ancien :

Définition : On considère qu’un logement est ancien lorsqu’il a déjà été habité. C’est-à-dire qu’il a déjà été vendu une fois ou qu’il a été achevé il y a plus de 5 ans.

Investir dans l’ancien, c’est d’abord une question de prix. L’explosion des prix du neuf a renforcé l’atout rendement de l’immobilier ancien notamment dans certains quartiers très prisés. Vous réaliserez donc une belle affaire en investissant dans l’immobilier ancien. Et pour les travaux ? Il ne faut pas craindre d’avoir à effectuer de lourdes rénovations car le prix sera évidemment plus faible et les travaux peuvent vous permettre de fortement augmenter la valeur du bien et ainsi ouvre la possibilité de réaliser des plus-values.

Vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro, si vous décidez d’effectuer une rénovation dont le montant représente au moins 25 % du prix du logement. Des aides à la rénovation énergétique sont également disponibles. Dans le cas d’un investissement locatif, le montant des travaux est même déductible du montant des loyers. Pour les propriétaires bailleurs il existe une autre aide qui est le dispositif “loyer abordable”.

Dans l’ancien, les délais pour acquérir votre bien et le louer ou y emménager sont de 3 à 4 mois. Tandis que dans le neuf il faut patienter plus d’un an avant la livraison du bien immobilier. Ainsi, vous disposez rapidement de votre acquisition immobilière et vous pouvez plus aisément vous projeter dans la future habitation.

Les biens anciens ont plus généralement une localisation attractive que les bien neufs. En effet on pourra les trouver dans les centres-villes tandis que les projets immobiliers neufs se font le plus souvent en périphérie ou dans de nouveaux quartiers. Il est important d’en tenir compte afin de rentabiliser votre investissement.

Les avantages à investir dans l’immobilier neuf :

Définition : L’immobilier neuf est un logement bâti depuis cinq ans maximums, qui n’a jamais été habité, utilisé préalablement et revendu par son premier propriétaire. Le plus souvent, ces biens s’achètent sous le régime de la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA).

En premier lieu, les logements neufs sont généralement plus confortables. Il est livré prêt à être habité ainsi aucuns travaux supplémentaires ne sont à prévoir. En investissant dans du neuf vous partez avec un avantage en ce qui concerne les diagnostics et les normes en vigueur tel que la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Ils sont donc plus performants thermiquement et offrent une meilleure isolation sonore. Effectivement, en matière de performance énergétiques ils sont tous classés A et B et consomment nettement moins que les logements anciens. De quoi faire des économies de chauffages ! De plus, vous avez généralement accès à d’autres éléments de confort comme un ascenseur, un parking ou une cave.

En parlant d’économies, les frais de notaire sont réduits. En effet, ils ne correspondent qu’à 2 % à 3 % du prix du bien dans le neuf contre 7 % à 8 % dans l’ancien. Vous pouvez également bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pendant 2 ans. Ces points peuvent compenser une partie du surcoût de l’immobilier neuf.

En conclusion :

Avantages à l’ancien :

  • Le prix d’achat : le tarif au m² est inférieur à celui d’un logement neuf. Cependant l’écart tarifaire s’efface très vite grâce à des frais à moyen terme moins élevés dans le neuf que dans l’ancien.
  • La revente : en cas de revente rapide, le risque de perte est plus important avec le neuf car le bien ne peut plus se vendre au prix d’un logement sortant de terre.

Avantages au neuf :

  • Le droit de mutation (frais de notaire) : Ils sont de l’ordre de 2 % à 3 % dans le neuf contre environ 8 % dans l’ancien.
  • Les travaux : Il n’y a pas de travaux de conformité à prévoir dans le neuf contrairement à l’ancien, où de gros chantiers (ravalement, chaudière…) sont à anticiper à moyen terme.

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer