Comparer les biens

IFI : le fisc pourra contester plus facilement la valeur d’un logement

IFI : le fisc pourra contester plus facilement la valeur d’un logement

L’adresse, le nombre de pièces, la surface et le descriptif sommaire d’un appartement ou d’une maison sont des renseignements suffisants pour permettre une comparaison avec le bien dont l’évaluation est discutée

Pour contester la valeur déclarée de biens immobiliers imposables à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), le fisc n’est pas tenu d’apporter des éléments de comparaison identiques mais de comparer globalement, selon la justice. Pour justifier un redressement, il lui suffit, pour la Cour de cassation, d’établir que des biens «intrinsèquement similaires» ont été vendus à des prix supérieurs.

» LIRE AUSSI – IFI, l’impôt sur la fortune immobilière, mode d’emploi

Cela signifie que l’adresse, le nombre de pièces, la surface et le descriptif sommaire d’un appartement ou d’une maison sont des renseignements suffisants pour permettre une comparaison avec le bien dont l’évaluation est discutée. Cette décision a été rendue au sujet de l’ancien ISF (impôt de solidarité sur la fortune), mais le nouvel IFI a repris la même législation.

Les services fiscaux, contrairement à ce que soutenait un contribuable, n’ont pas à apporter la preuve que le bien vendu antérieurement, qu’ils citent en exemple, était identique: Même situation géographique, même environnement, même desserte par les transports publics, même proximité des écoles et commerces, mêmes éléments de confort et état d’entretien, même étage, etc. Le fisc avait consulté son fichier immobilier pour en extraire des comparaisons tirées de ventes antérieures, dans le même quartier ou dans un quartier qu’il jugeait similaire.

» LIRE AUSSI – La fiscalité de la pierre ne pèse pas encore sur le marché, mais jusqu’à quand?

La Cour a de plus jugé sans importance que le fisc ait pu consulter un fichier complet dont il a la libre disposition et en extraire les exemples qui lui convenaient, alors que le contribuable n’a pas ce fichier à sa disposition et ne peut que discuter les éléments choisis par les services fiscaux.

Selon le livre des procédures fiscales, le contribuable, lui, n’a pas un accès libre à ce fichier public. Il ne peut obtenir un renseignement sur une valeur d’immeuble, qu’en identifiant précisément l’immeuble qui aurait fait l’objet d’une vente récente et serait susceptible d’être comparable, et en s’identifiant lui-même auprès des mêmes services fiscaux.

Source : Le Figaro Immobilier

Anciens articles

Quel placement immobilier selon votre âge ?

À chaque âge son lot de projets. Et avoir un logement en est un de taille, qu'il s'agisse de...

Continuer la lecture

Assurance emprunteur : les règles d’or pour obtenir un meilleur taux

Le taux de l’assurance de prêt varie selon votre profil d’emprunteur, le montant et la durée...

Continuer la lecture

6 astuces pour obtenir le meilleur taux pour votre crédit immobilier

La recherche du crédit immobilier est une étape clé pour votre projet immobilier. Il va falloir...

Continuer la lecture

Rejoindre la discussion